les archives
année 1989

 

le REQUIEM de Marc EYCHENNE

.

L' ENREGISTREMENT

En 1989, deux reprises importantes sont réalisées simultanément. Il s'agit du « Requiem » de Mozart qui sera donné le 23 mai à l'église de la Madeleine à Paris et le 26 mai, au Gymnase de l'Almont à Melun, avec l'orchestre Pro-Arte de Paris sous la direction de René-Pierre Chouteau, puis du « Requiem » de Marc Eychenne afin de procéder à son premier enregistrement mondial par la firme Auvidis.

Les séances d'enregistrement ont lieu les 24 et 25 juin à la Maison de l'Agriculture, au Mée-sur-Seine. Grâce à l'attention très soutenue de tous et aux conseils des techniciens présents, le travail du chœur, de l'orchestre et de la soliste Jacqueline Mayeur, s'effectue, sous la direction de Daniel Stirn, dans le délai imparti.

Les résultats paraissent prometteurs, et l'interprétation de cette œuvre lui vaudra d'être Nominée aux Victoires de la Musique, le 3 février 1990.

texte : J.M.

(cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Françoise Chouteau -Marc Eychenne - Daniel Stirn - Jean Martin et les preneurs de son

.

Pochette REQUIEM Marc EYCHENNE

 

 

 

 

(cliquer sur l'image pour l'agrandir )

.

La rentrée de septembre 1989 est ponctuée par plusieurs concerts : Tout d'abord , le « Requiem » de Mozart donné le 23 septembre à l'église de Rozay-en-Brie, dans le cadre du Festival Couperin, avec l'orchestre Pro-Arte de Paris sous la direction de René-Pierre Chouteau, puis, avec le même orchestre, mais sous la direction de Daniel Stirn, le « Requiem » de Marc Eychenne, le 12 décembre à l'église de la Madeleine, et le 14 décembre au Gymnase de l'Almont à Melun.

texte : J.M.

Monica Fagan : Illustration du REQUIEM - Exposition

(cliquer sur l'image pour l'agrandir )

.