les archives
année 1965

 

"Saül" de G.F. Haendel

Peu à peu la Chorale acquiert son style . De nouveaux membres affluent chaque année. Ses effectifs lui permettent ainsi d'aborder un nouveau répertoire: celui des grands oratorios.

Pour réaliser cette mutation ses dirigeants décident de faire appel à un orchestre constitué. L'entente est conclue avec l'orchestre Philippe CAPDENAT. Jean MARTIN, qui commence sa carrière de soliste entre en contact avec Gérard FRIEDMAN qui accepte de participer à ce concert.

texte : J.M.

L'affiche du programme du concert "Saül" donné le 7 décembre 1965

 

 

 

 

cliquez pour agrandir l image

Tout ira bien lors de l'exécution publique, ou presque. A la répétition générale Philippe Capdenat , apparemment peu maître de son jeune orchestre, doit constater l'absence de trombones. Emotions ! Panique ! Nous réussissons dans les heures qui suivent à en contacter d'autres qui viennent assurer le concert. Mais, sans répétition, arrive ce qui devait arriver : un magistral départ intempestif de la Marche funèbre.

texte : J.M..

Un concert de louanges !

" Magistrale Interprétation de "Saül"

par la Chorale Marc-Antoine Charpentier "

.

.